La Capitalisation

Une attention particulière dans l’accompagnement contextualisé de proximité est accordée à la capitalisation des connaissances et expériences spécifiques des organisations locales. Prendre conscience de ses propres qualités et potentialités, les documenter et les partager dans toute l’organisation et avec les partenaires fait de l’organisation une organisation apprenante.

« On ne garde jamais pour soi les connaissances acquises, ce serait égoïste »

Participant à un de nos ateliers en novembre 2017 à Bangui (RCA)

La capitalisation implique l’identification, la collecte et la documentation des connaissances et expériences de l’organisation afin qu’elles soient transférables et utilisées par tout le personnel dans et entre les organisations :

1. Repérer
Il s’agit de repérer, identifier et exprimer les expertises et les connaissances clés ;
2. Documenter
Ces connaissances clés doivent être enregistrées afin de ne pas disparaître ;
3. Transférer
Ces connaissances clés doivent être partagées et transférées pour pouvoir être utilisées dans et entre les organisations ;
4. Actualiser
Ces connaissances clés doivent être constamment actualisées pour prendre en compte les changements du terrain et les nouveaux apprentissages.

Le cycle Plan-Do-Check-Adjust (PDCA)

La Gestion des Connaissances

Pour qu’une organisation progresse et s’adapte aux changements et à un contexte fluctuant qui exige toujours des nouvelles compétences, elle doit être une organisation apprenante. C’est pourquoi elle doit s’engager dans un processus de formation permanente, qui se matérialise dans la gestion des connaissances, en tirant les leçons de tous ses projets lors des évaluations et du monitoring pour les intégrer dans les connaissances de l’organisation.

Ceci n’est pas un processus linéaire, mais un processus continu et participatif.