BOOST : Building On Our Strengths Together

Partant de quelques constats de départ (comme les difficultés d’appliquer les formations, parfois trop théoriques et générales, l’utilisation d’un jargon trop technique, des initiatives de changement stimulantes dont l’enthousiasme retombe rapidement, etc.), le CERAR a créé sa propre méthodologie basée sur un accompagnement contextualisé et un suivi continu pour arriver à des changements durables, BOOST (Building On Our Strengths Together).

« Les leçons ne sont apprises que si un changement se produit »

Participant lors de l’une de nos formations

Un changement durable ne peut être que graduel et doit être promu par les équipes au sein des organisations concernées.
Il est nécessaire de prévoir des échelons respectant les possibilités et limites de l’organisation
et dès lors de redimensionner les objectifs en étapes successives, réalistes et faisables :

Pour que nos formations et suivis amènent à une application pratique
et ainsi à la création d’un réel climat de changement,
BOOST est construit sur quelques méthodes spécifiques

  • l’auto-évaluation à 360°
    BOOST implique toute l’équipe et tous les niveaux de l’organisation.
  • la méthode de la toile d’araignée
    Lorsque vous déplacez une toile d’araignée en choisissant 3 pivots, 3 tours, le reste de la toile suit automatiquement.
    De même, BOOST a l’intention de déterminer et de travailler sur 3 « changements de pivot » à la fois, de sorte que le reste du renforcement suive automatiquement.
  • les actions-pivots
    En voulant trop changer en même temps, on risque de déchirer le tissu associatif, mettre trop de pressions et rendre l’appropriation du processus impossible. Si au contraire, l’association détermine trois changements pivots à la fois, elle met en place un processus graduel et gérable par elle-même.
    BOOST limite le RC à 3 actions-pivot par cycle pour arriver à l’identification des changements réalistes et faisables avec les ressources disponibles, touchant les priorités concrètes de l’organisation.
  • l’approche basée sur les forces et sur des expériences de réussitees
    BOOST prend les propres spécificités, besoins et forces, plutôt que les déficits, comme point de départ, en fonction des ressources disponibles.
  • la théorie des ‘small changes‘
    BOOST valorise chaque changement réalisé, même minime dans un plan d’action concret déterminé par l’équipe et responsabilisant celle-ci.
  • l’intégration actives des expériences et connaissances locales
    BOOST intègre les expériences et les connaissances de l’équipe, professionnelles ou vécues, les points de vue spécifiques des participants, suivant le rythme de ceux-ci.
  • la constitution d’une équipe locale
    BOOST investit dans ToT pour accompagner, superviser et démultiplier les formations et l’accompagnement.

Cette méthodologie innovante BOOST – basée sur un ’Accompagnement Contextualisé de Proximité (ACP) – rompt avec le «plug and play». Elle soutient et accompagne les équipes locales dans la mise en œuvre des acquis de leur apprentissage dans leur pratique quotidienne.

l’BOOST capitalise en développant conjointement des outils évolutifs transférables au sein des réseaux locaux
et soutient la traduction des enseignements en plans d’action et étapes réalisables.

L’ACP prend en compte les contraintes :

  • de l’environnement et des ressources (moyens de communication limités, difficultés d’accès et de circulation, stress dû à l’insécurité, etc.)
  • des diversités culturelles à l’interne et à l’externe du monde humanitaire
  • des histoires et circonstances personnelles et locales
L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est BT7-1-1024x683.jpg.