BOOST : Building On Our Strengths Together

Le renforcement des capacités n’est pas un processus linéaire. Il n’existe pas, de surcroit, de moyen unique pour renforcer les capacités. Il s’agit plutôt d’un processus d’échanges, de réciprocité et de monitoring de proximité continu.

Pour que nos formations et accompagnement amènent à une application pratique
et ainsi à la création d’un réel climat de changement,
BOOST est construit sur quelques méthodes spécifiques

BOOST : UN PROGAMME FLEXIBLE ADAPTÉ AU CONTEXTE

BOOST confirme qu’il n’est pas possible d’appliquer le principe 'plug and play' ou 'one size fits all' dans des contextes fragiles. Un programme de renforcement des capacités efficace et efficient ne pourrait être mis en œuvre que lorsqu’il est adapté aux capacités et aux ressources, aux spécificités et aux objectifs, aux besoins et à la disponibilité de chaque acteur local. Cela exige le temps nécessaire pour s'approprier le processus d’apprentissage et l'intégrer dans le fonctionnement au quotidien.

Le renforcement des capacités nécessite une approche contextualisée et adaptée à la diversité et aux spécificités des acteurs locaux.

Le CERAR a développé BOOST, une méthodologie alternative de renforcement des capacités structurelles et organisationnelles qui permet d'initier un climat de changement structurel et d'apprentissage continu, adapté à l'intérêt, les besoins, les ressources et la disponibilité de chaque partenaire.

    BOOST investit dans :

    • la création d’un climat endogène de changement structurel
    • la confiance et l’autonomisation organisationnelle
    • un environnement propice à l’apprentissage continu, intégré aux pratiques et responsabilités quotidiennes
    • une approche basée sur les forces et la complémentarité

    Ceci requiert une variété d’outils et de méthodes, une approche flexible et contextualisée, un accompagnement approprié et un investissement à long terme.

     

    BOOST : LES APPROCHES SPECIFIQUES

    une approche basée sur l'apprentissage par la pratique (learning by doing)

    Une organisation apprend mieux et s’approprie l’apprentissage plus facilement si cette expérience est acquise par la pratique ("faire") et combinée à un mentorat de proximité.

    Par conséquent, trois conditions sont nécessaires pour l'application de cette méthode :

    1. un espace et une attitude d’expérimentation mais avec un filet de sécurité (droit à l’erreur, recherche conjointe d’alternatives, réduction de la peur de l’échec et de l’abandon, respect du rythme et du temps de chacun)
    2. un cadre clair et une conscience du processus (répétition du cadre, actualisation du processus et des objectifs)
    3. la capitalisation explicite des apprentissages.

    une approche holistique
    Le renforcement des capacités n'est pas une accumulation d'activités à sens unique (top down), mais plutôt un processus d'échanges et de création d’un environnement capacitant prenant en compte le contexte et les différents niveaux dans l'association. (Par exemple, il ne suffit pas de former un comptable à un nouvel outil de comptabilité pour être financièrement crédible).

    une approche basée sur les forces et sur les expériences de réussite
    BOOST prend les spécificités, expériences, connaissances, bonnes pratiques et besoins, plutôt que les déficits, comme point de départ.

    une approche graduelle
    Les acteurs locaux ont besoin de temps, d’espace et d'encadrement pour expérimenter, se familiariser et s'approprier les apprentissages.

    une approche participative et basée sur la complémentarité
    L'intention n'est pas que chaque organisation devienne une copie des autres, mais plutôt de se développer en fonction de sa vision et mission et de ses spécificités, afin d'être complémentaire avec les autres organisations.

    BOOST : LES PRINCIPES DE BASE

    BOOST combine de façon novatrice plusieurs approches:

    la théorie du ‘small change
    Le CERAR valorise chaque changement réalisé ou expérience de réussite pour encourager les équipes et favoriser la confiance en soi.

    la méthode de la toile d'araignée
    Tout changer en même temps est impossible. C'est pourquoi le CERAR applique la méthode de la toile d'araignée. Lorsque vous déplacez une toile d'araignée en choisissant 3 pivots, le reste de la toile suit automatiquement. De même, le CERAR détermine et travaille sur 3 priorités clés - des « changements pivots » - à la fois, de sorte que d'autres éléments du renforcement se réalisent systématiquement.

    l’intégration actives des expériences et connaissances locales
    BOOST intègre les expériences et les connaissances des associations, professionnelles ou vécues, d'une manière pro-active, pour leur permettre de prendre conscience de leur potentiel.

    l'approche à travers les changements-pivots
    Pour éviter une surcharge et le risque de déchirer le tissu associatif, de mettre trop de pressions et de rendre l’appropriation du processus impossible, le CERAR limite les domaines de changement à trois à la fois (par cycle).
    Suite à une évaluation à 360° facilitée par le CERAR, les associations priorisent ces trois changements pivots pour rendre le processus de changement et d'apprentissage réalistes et faisables avec les ressources disponibles, gérable par elles-mêmes.

    le co-apprentissage et l’apprentissage entre pairs
    BOOST investit dans l'apprentissage entre pairs et le Formation des Formateurs (ToT) - des moyens appropriés pour des meilleures contextualisation et appropriation et pour arriver à un impact durable. Une équipe locale est constituée pour la démultiplication des apprentissages par la co-animation, la co-facilitation, le partage des témoignages et des expériences.

    BOOST : UNE MÉTHODOLOGIE GRADUELLE ET PROGESSIVE

     

    .

    La méthodologie innovante BOOST est suivie par un ’Accompagnement Contextualisé de Proximité' (ACP) qui soutient les équipes locales dans la mise en œuvre des acquis de leur apprentissage dans la réalité et les pratiques quotidiennes.